Crise des semi-conducteurs : où en sommes-nous ?

    Vous avez sans doute entendu parler de la pénurie de semi-conducteurs. Qu’est-ce qui ralentit la fabrication de ces composants ? Quelles sont les conséquences pour vos flottes ? Comment anticiper au mieux pour ne pas trop en souffrir ? 

    Que sont les semi-conducteurs ?

    Les semi-conducteurs sont des composants électroniques indispensables à la fabrication d’objets connectés, de consoles de jeu ou d’ordinateurs. Mais pas seulement : ils sont également nécessaires pour bon nombre de systèmes d’aides à  la conduite présents aujourd’hui dans les véhicules. Du freinage à la caméra de recul en passant par les détecteurs d’angles morts, toutes ces technologies nécessitent la présence de ces pièces, actuellement très difficiles à trouver. 

    Pourquoi y a-t-il une pénurie ?

    Ces composants sont difficiles à produire du fait de la complexité de leur fabrication. Il faut une usine répondant à des normes très strictes, avec du matériel et des compétences humaines très poussées. La production est majoritairement concentrée à Taïwan, qui a subi ces derniers mois de nombreux coups durs : la pandémie mondiale, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, des conditions météos désastreuses ; autant d’évènements qui ont ralenti voire arrêté la production de ces composants. D’autres usines existent, mais pas suffisamment pour compenser ces baisses. L’ensemble du secteur automobile est affecté par cette pénurie.

    Quelles sont les conséquences pour ma flotte ?

    Le problème principal est l’allongement des durées de livraison : sur certains modèles, l’absence de semi-conducteurs empêche la fabrication des véhicules ou la mise en service de lignes de production. Malgré leurs efforts, les constructeurs subissent de plein fouet cette situation et prévoient un retour à la normale au deuxième trimestre 2022, voire même 2023 selon certaines estimations. Ce qui est certain, c’est qu’il faudra s’armer de patience pour recevoir un véhicule pendant encore quelques temps.
    Un grand nombre des commandes passées actuellement sont confirmées avec un délai de livraison sur le premier trimestre 2022.
    Cette crise a également un impact sur les pièces détachées, et nous constatons des délais d’approvisionnements plus longs  sur certaines pièces, ce qui rallonge la durée d’immobilisation du véhicule en cas de panne. Vous pouvez vous rapprocher de votre conseiller commercial pour en savoir plus sur notre prestation de véhicule relais, qui assure la continuité de votre mobilité, et ainsi ne pas prendre le risque d’être immobilisé pendant un long moment.

    Que puis-je faire pour anticiper ?

    • Nous vous conseillons de ne pas attendre pour vos renouvellements, quitte à prendre de l’avance sur la date de fin de votre contrat, afin de vous assurer de la livraison de votre nouveau véhicule au moment de restituer l’actuel.
    • Vous pouvez également, avec votre conseiller commercial, envisager la prolongation de certains contrats.
    • En fonction des stocks disponibles dans les différentes marques, vous pouvez aussi considérer la possibilité de sélectionner des véhicules alternatifs à ceux que vous utilisez habituellement. Ces trois solutions devraient vous permettre de ne pas trop souffrir de cette pénurie et de ses conséquences.
    Soyez sûr que nous mettons tout en œuvre pour vous conseiller au mieux et vous aider à minimiser l’impact de cette crise mondiale sur votre entreprise. Votre contact habituel est là pour vous accompagner et vous simplifier ce moment difficile ; n’hésitez pas à le contacter.